Airbnb, Leboncoin, Blablacar: les revenus issus de l’économie collaborative dans le viseur du projet de loi anti-fraude fiscale

Il va falloir s’y faire: les revenus non déclarés par les particuliers sur les sites «d’économie de partage» tels que Airbnb, Drivy ou Blablacar ne devraient plus échapper bien longtemps aux radars du fisc. C’est en tout cas ce que vise le projet de loi anti-fraude fiscale en cours d’examen au Parlement : EN SAVOIR + >